Liste des produits de l'auteur Schuiten

produits par page

François Schuiten


On ne présente plus François Schuiten aux fans de bande dessinée et plus particulièrement à ceux du domaine fantastique. Les noms de François Schuiten et « Les cités obscures », sa plus célèbre série, sont étroitement liés. Il possède à son compte de nombreux autres ouvrages écrits dans divers domaines. Retour sur François Schuiten, ses livres et son parcours dans la bande dessinée et l’art en général.


Biographie de François Schuiten


François Schuiten voit le jour le 26 avril 1956 dans la région de Bruxelles. Il grandit au milieu d’une famille d’architectes. Son père, Robert Schuiten, est un architecte de renom qui s’est fait connaitre pour ses conceptions de maisons écologiques avant l’heure. Le frère de François Schuiten, Luc Schuiten, a également suivi la voie de l’architecture, sortant de l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles en 1967.


La passion de François Schuiten pour le dessin se révèle assez tôt. Alors qu’il n’est âgé que de 16 ans, il publie ses premières planches dans le magazine hebdomadaire Pilote. Fort de cette première expérience, il décide de poursuivre ses études en bande dessinée en intégrant l’Institut Saint-Luc où il suivra notamment les cours de Claude Renard.


En 1977, avec la complicité de son frère Luc, de nouvelles BD de François Schuiten sont publiées régulièrement dans la revue de bande dessinée Métal Hurlant. Trois ans plus tard, il revient avec l’album Aux médianes de Cymbiola suivi par Le Rail, tous les deux réalisés avec la collaboration de Claude Renard. C’est en 1983 que sa carrière prend un tournant majeur suite à sa rencontre avec Benoît Peeters avec qui il publie ses plus grands ouvrages.


Les meilleurs albums de François Schuiten


La première BD des Cités obscures intitulée Les Murailles de Samaris est publiée en 1983. Dix autres albums de la série seront publiés périodiquement par la suite. Le dernier date de 2014 et estintitulé Revoir Paris. Les Cités obscures plongent le lecteur dans un univers similaire au nôtre et mettant en scène l’urbatecte Eugène Robik et la jeune Mary von Rathen. L’univers fantastique du dessinateur s’impose et le hisse à la place des bédéistes de référence dans le genre.


En parallèle aux albums officiels des Cités obscures, le duo de dessinateur et scénariste publie des hors-séries. On citera entre autres l’album Voyages en utopie qui renferme les diverses réalisations de la carrière du dessinateur. Parmi ses autres œuvres, on note Revoir Paris paru en 2014, suivi du second tome La nuit des constellations. On retrouve l’environnement fantastique des auteurs. On voit évoluer le personnage de Karinh, une Terrienne qui a grandi dans une colonie spatiale et qui décide de retrouver sa terre natale, plus particulièrement, le Paris du 22e siècle.


Lorsqu’il ne travaille pas dans la bande dessinée, François Schuiten apporte sa contribution dans le cinéma, effectue des projets de scénographie ou d’aménagement. L’artiste a été récompensé en 2002 du Grand Prix du festival d’Angoulême pour l’ensemble de son œuvre.