Liste des produits de l'auteur Bilal

produits par page


ENKI BILAL


Auteur de bandes dessinées françaises, Enki Bilal révèle notamment tout son talent dans la science-fiction. Né à Belgrade le 7 octobre 1951, ce bédéiste est aussi scénariste, dessinateur de timbres et peintre. Ses œuvres intéressent petits et grands, raison pour laquelle son talent est toujours aussi reconnu parmi les artistes du XXIème siècle.


Biographie d’Enki Bilal


Chez Enki Bilal, la carrière de dessinateur commence après l’installation de sa famille à Paris en 1960. Il apprend rapidement la langue française et se lance dans la création de dessins passionnants dès son adolescence. À seulement 20 ans, le jeune illustrateur commence à travailler pour le compte de Pilote, un magazine hebdomadaire de BD français très apprécié. Sa rencontre avec Pierre Christin durant son passage dans les locaux de la revue lui ouvre les portes de sa carrière. Leur collaboration a notamment permis la création de nombreux albums dont La croisière des oubliés en 1975. Ils continuent à travailler ensemble en 1979 pour réaliser Les phalanges de l’Ordre Noir. Cette bande dessinée est récompensée par le Prix RTL de l’album de BD pour adultes le plus apprécié.


Pour Enki Bilal, la BD continue avec la création et la publication de La Trilogie Nikopol. Cet ensemble de 3 bandes dessinées est réalisé entre 1980 et 1993. Bilal remporte le prix du Festival d’Angoulême en 1987. Cela lui permet d’élargir encore ses horizons. Le fait d’être reconnu comme étant un artiste et non un simple dessinateur lui a en effet permis d’être le réalisateur du Bunker Palace Hôtel en 1989. Ce film basé sur la science-fiction est son premier long-métrage. Cette œuvre ne passe pas inaperçue. Il continue son parcours de réalisateur en 1990 et travaille sur la réalisation des costumes et décors du ballet de Sergueï Prokofiev Roméo et Juliette.


Enki Bilal en quelques œuvres


Les amateurs de BD du XXIème siècle apprécient particulièrement les œuvres d’Enki Bilal. Le dessinateur les dévoile notamment dans l'exposition Mécanhumanimalen 2013, une galerie qu’il a créée lui-même au Musée des arts et métiers de Paris. Outre ses toiles, Bilal y expose également quelques objets du Musée adaptés à son univers et qu’il a sélectionnés dans les réserves. Les dessins sont accompagnés d’histoires touchantes dans le but de rendre hommage aux anciens grands illustrateurs. C’est également une manière pour lui d’évoquer les petites histoires anonymes de l’art.


La croisière des oubliés parait en 1975. Les histoires de cet album fantastique racontent comment un village des Landes est soumis à des expériences militaires avant de s’envoler dans les airs pour sillonner la France. Cependant, les militaires se transforment en des créatures monstrueuses, ce qui les oblige à trouver un compromis avec les habitants pour que le village puisse retourner sur la terre ferme.


Parmi les autres œuvres d’Enki Bilal, des posters et affiches exposés à la Galerie COLLIN à Rennes se démarquent par la précision des images. La plupart des posters sont réalisés sur des papiers d’art épais avec un aspect mat ou satiné. Les papiers sont à bords perdus ou contiennent des marges blanches.

Voir plus